POUR LA FRANCE ET POUR L'HONNEUR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

2021/01/23 Chrétiens en pays d’islam : pourquoi tant de haine ?

Aller en bas

2021/01/23 Chrétiens en pays d’islam : pourquoi tant de haine ? Empty 2021/01/23 Chrétiens en pays d’islam : pourquoi tant de haine ?

Message par CONDOR Sam 23 Jan 2021, 11:57

Chrétiens en pays d’islam : pourquoi tant de haine ?


Au fil de mes lectures matinales, je viens de tomber sur un article déjà ancien puisque publié le mardi 3 mai 2016 sur le site suisse « Le Temps », sous la signature de Mireille Vallette, présidente de l’Association suisse vigilance islam (ASVI).

2021/01/23 Chrétiens en pays d’islam : pourquoi tant de haine ? Mireil11

Je rappelle en un mot que Mireille Vallette est une blogueuse, journaliste et essayiste genevoise. Elle milite pour la démocratie et le maintien d’une société séculière. Selon elle, l'expansion de l'islam militant les menace.
Point de vue qui a tout lieu de me plaire car le partageant depuis de très nombreuses années.

Il est un fait incontestable que « Imams et responsables d’associations islamiques font beaucoup d’efforts pour nous persuader que l’islam a le plus grand respect pour les chrétiens. Mais comment est enseignée cette « tolérance » dans une religion qui ne la respecte nulle part », se demande Mireille Vallette.

Il ne faut pas se cacher la vérité, car malheureusement celle-ci est maintenue sous le boisseau, les chrétiens sont discriminés, persécutés, assassinés dans les pays musulmans. Toutefois, nous constatons que « ces discriminations concernent en fait tous les non-musulmans. Il n’existe aucun pays d’islam où l’égalité religieuse soit une réalité. Partout les condamnations pleuvent pour «offense à la religion», «insulte à l’islam» «outrage au prophète»… ».

En fait, on sait très bien que pour ces gens-là, est insupportable tout ce qui n’est pas eux. Donc, que l’on soit chrétien, juif, bouddhiste, ou tout simplement athée, nous sommes tous des mécréants, car n'adhérant pas à leur religion considérée comme la seule vraie.

Pour ce qui concerne la chrétienté, ce qui me blesse au plus haut point puisque je suis catholique, nul ne peut nier que la christianophobie est un peu partout à l’œuvre. Si ce fait n’est pas – ou rarement – révélé dans la grande presse (à cause du « padamalgam », « l’islam c’est pas çà », « pas en mon nom ! »), il suffit de consulter l’Observatoire de la christianophobie pour s’en convaincre.

Et les cas et témoignages s’alignent en nombre impressionnant. Mais qui ne semblent pas impressionner nos instances dirigeantes semble-t-il puisque nous n’avons pas été frappés par la multiplicité d’arrestations, sanctions, et encore moins répression.
Que ce soit sur notre territoire national ou en-dehors de nos frontières, partout nous sommes poursuivis par cette haine au quotidien.
Ce qui nous est rapporté est réellement insupportable.

Quelques exemples ?

Prêtres tabassés en pleine messe, voire même assassinés, en Afrique comme en France ; églises incendiées ; statues de la Vierge décapitées ; nombreuses tombes vandalisées ; crèches détruites le jour de Noël ; chrétiennes séquestrées pendant des mois et violées un nombre incalculable de fois ; prêtres africains menacés de mort en France au nom d’allah ; etc… La liste semble s’allonger à l’infini.

Comme au Pakistan :

https://www.christianophobie.fr/carte/dans-le-monde/asie/pakistan-une-chretienne-de-12-ans-violee-et-enchainee-dans-un-enclos-a-betail-pendant-5-mois/

Je n’invente rien, ni n’extrapole. Tout ceci peut se trouver sur le site de l’Observatoire de la Christianophobie :

https://www.christianophobie.fr/

Mireille Vallette cite le cas de l’Algérie (où nos deux derniers présidents sont allés faire repentance, évoquant, selon le dernier des deux, le crime contre l’humanité qu’aurait été la colonisation !).

Elle nous dit :

« Dans des pays proches, que l’on imagine religieusement civilisés, les discriminations demeurent. L’Algérie interdit comme les autres pays le mariage d’une musulmane avec un non-musulman. Par le biais d’une loi promulguée il y a dix ans, les autorités algériennes se livrent même à une chasse aux chrétiens. Prison ferme pour « prosélytisme et offense au prophète de l’islam », poursuites judiciaires pour s’être trouvé en possession de Bibles, pour s’être réunis dans un lieu afin de pratiquer son culte. »

On ne saurait voir là les effets d’amour, de tolérance et de paix dont les tenants de cette religion aiment la parer. D’ailleurs, on peut se demander s’ils cherchent à en persuader les autres ou s’en persuader eux-mêmes ?

Puis elle évoque le Maroc :

« Le Maroc est un autre exemple. Frère Rachid, un musulman marocain converti au christianisme, anime une émission en arabe sur la chaîne satellitaire Al-Hayat basée aux États-Unis. Il adresse ce jour-là une lettre ouverte au roi du Maroc. Que demande-t-il? Que cesse le harcèlement de la police qui oblige les chrétiens à s’enfermer dans des lieux obscurs pour pratiquer leur culte. Que les Marocaines puissent se marier avec des non-musulmans. Que les chrétiens aient le droit de disposer d’une Bible en arabe, de la transporter sans menace de fouilles. Il réclame la reconnaissance du mariage chrétien, le droit de donner des prénoms chrétiens à ses enfants, de cesser de les obliger à apprendre l’islam et d’avoir le droit de leur enseigner le christianisme.
Imagine-t-on que nos pays interdisent le Coran en français ? Qu’ils obligent les enfants musulmans à apprendre la religion chrétienne ? »


Alors effectivement, où est la réciprocité ?

« Ici, les musulmans dévots considèrent la liberté religieuse comme un dû, une évidence. Ils n’hésitent pas à recourir au tribunal pour élargir son champ. Mais quelle indifférence devant l’absence de cette liberté dans les pays régis par l’islam ! Jamais nous n’avons vu sortir de leurs mosquées ou associations le moindre mouvement de protestation, la moindre pétition (par exemple contre la condamnation d’Asia Bibi) réclamant la réciproque.
Depuis le début de l’islam, les armées musulmanes ont envahi et détruit des civilisations chrétiennes. Des communautés ont survécu, tels les Coptes d’Egypte, malgré une insécurité et des discriminations permanentes, comme en témoigne Jean-Pierre Péroncel-Hugoz (« Le radeau de Mahomet ») qui cite même cette comptine entendue dans la bouche de petits musulmans : « Demain c’est notre fête, les chrétiens seront nos chiens ! ». ».


Mais cette haine et ce rejet ne s’applique pas qu’aux chrétiens. Il est facile de le vérifier dans le coran et les hadiths.

« Le premier instaure clairement un impôt de « protection » des juifs et des chrétiens, à verser « dans l’humiliation ». Il aura été durant plus d’un millénaire la source d’innombrables extorsions… Et humiliations.
Mais de qui les chrétiens (et les juifs) devaient-ils être protégés ? Des régimes musulmans eux-mêmes ! « C’est une forme de rançon en échange du droit de vivre », résume Georges Bensoussan. »

Dès les premières pages du Coran, Mireille Vallette a été choquée par les incessantes imprécations contre ceux qui ne croient pas à la religion d’Allah, crime inexpiable. Ce qui fait d’eux des « pervers », des « criminels », des « bestiaux ».

Alors, on peut se demander en effet où est la tolérance ?

« Les chrétiens associent Jésus à Dieu, c’est un crime impardonnable qui fait dire à Allah : « Que Dieu les anéantisse ! » Il incite ses croyants à jeter l’effroi dans leurs cœurs, à frapper sur leur cou. Au Jugement dernier, il réserve aux incrédules, dans d’innombrables versets, un « châtiment terrible, ignominieux ». Ils seront conduits à la Géhenne « comme un troupeau à l’abreuvoir ».
Vous, imams et responsables d’associations faites beaucoup d’efforts pour nous persuader que l’islam a le plus grand respect pour les chrétiens. Comment enseignez-vous cette « tolérance » dans votre religion qui ne la respecte nulle part ? Comment conciliez-vous l’image d’un livre parfait, incréé, intouchable et ce qu’il dit des « incrédules » à d’innombrables reprises ? Pourrions-nous ouvrir le débat ? »


Je partage entièrement ce sentiment, cette interrogation.
Comme chrétien d’abord, puisque mes convictions religieuses sont toutes entières pétries de tolérance et de respect d’autrui.
Et comme Homme, tout simplement, car une société humaine, un « vivre ensemble » dont on nous rebat sans cesse les oreilles, ne peuvent se complaire dans la haine et le rejet de l’Autre.

________________________________________
Mireille Vallette, présidente de l’Association suisse vigilance islam (ASVI)

https://www.letemps.ch/opinions/chretiens-pays-dislam-tant-haine
CONDOR
CONDOR

Messages : 11
Date d'inscription : 16/12/2020

Voir le profil de l'utilisateur

REP JCB aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum