POUR LA FRANCE ET POUR L'HONNEUR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

2021/06/26 Défendre la France

Aller en bas

2021/06/26 Défendre la France Empty 2021/06/26 Défendre la France

Message par SAINT-MICHEL Sam 26 Juin 2021, 09:17

DÉFENDRE LA FRANCE !


La pasteurisation mène à l’abstention.

La forte abstention favorise toujours les partis qui ont des clientèles. Elle défavorise donc le Rassemblement national.
La seule manière de limiter la casse, c’est de porter un discours capable de mobiliser. Une attitude à l’inverse de la pasteurisation voulue par Marine Le Pen, dont la stratégie est désastreuse.

La forte abstention a toujours pénalisé le vote Rassemblement national mais la stratégie de Marine Le Pen a amplifié le phénomène :

-mépris de tout enracinement local ;
-purges permanentes ;
-condamnations des  plus courageux ;
-discours de plus en plus pasteurisé par peur des vagues ;
-invisibilité dans les assemblées.

Au cours de cette campagne, le Rassemblement national de Marine Le Pen n’a cessé de donner des gages :

-désaveu des identitaires (Poitiers, Escufon) ;
-absence sur les votes sociétaux au Parlement ;
-affirmation selon laquelle un islam républicain serait possible ;
-Soumission à une assesseur voilée.

L’or en plomb

Malgré un minimum d’expérience, je reste scotché par la capacité de Marine Le Pen à transformer l’or des situations en plomb électoral. La pasteurisation du Rassemblement national s’avère être un désastre. En contexte d’abstention, seuls les discours forts sont audibles.

Dommage qu’il n’y ait eu personne au Rassemblement national pour expliquer à Marine Le Pen :

-qu’avant le 2e tour de la présidentielle il y avait le 1er ;
-qu’avant la présidentielle il y avait les régionales ;
-que c’est la clarté et la radicalité qui permettent de mobiliser, non la pasteurisation

Défendre la France.

On peut résumer les choses ainsi: Quand on donne quelque chose, on ne l’a plus.

Je réexplique:
Quand on partage son sandwich on n’a plus que la moitié de son sandwich, quand on partage son lit on n’a plus que la moitié de son lit… Et quand on partage son pays on n’a plus qu’un bout de son pays. Nous avons partagé notre pays avec 10 millions d’étrangers, qui forment donc maintenant environ 1/6e de la population française, nous avons donc donné 1/6e de notre territoire à des étrangers. Vous pouvez faire les comptes comme vous voulez, nous avons perdu presque 100 000 km² de notre territoire, soit l’équivalent d’une bonne douzaine de départements! Jamais en 1500 ans d’histoire notre pays n’a subi une telle amputation!

Certains pensent que ce n’est pas grave, que ce pays était trop grand pour nous et qu’on a bien fait d’accueillir ces étrangers.

D’autres, dont je suis, pensent que notre devoir était de conserver ces 100 000 km² pour nous et surtout pour nos enfants…

Passer son temps à méconnaître, voire à aller dans le sens contraire aux choix des électeurs, que ce soit sur l'Europe,  sur l'aéroport de Notre Dame des Landes, sur la maîtrise de l'immigration, sur la sécurité publique,  sur le respect des lois, n'encourage pas précisément à voter.

Que ceux qui ont créé une assemblée tirée soit disant au sort pour donner des leçons, quand ce ne sont pas des injonctions, au législateur régulièrement élu, s'interrogent sur leur responsabilité.

L'abstention est le résultat du mépris dans lequel les électeurs, cette fameuse majorité silencieuse, se sentent à juste titre tenus.

Qui a t- on consulté avant de répandre des éoliennes dans tous nos paysages, et de fermer une excellente centrale nucléaire ?

Qui a-t-on consulté avant de transférer nos meilleures technologies à l'autre bout du monde pour être bien sûr de perdre notre compétitivité par les deux bouts ?

Qui a-t-on consulté avant d'ouvrir nos frontières  à tous les migrants, à tous les produits, à tous les trafics, sans respecter la moindre norme ?

Qui a-t-on consulté avant de transformer les villes les plus chères à nos cœurs en vastes champs de foire et débris  de gravas ?

Qui a-t-on consulté avant d'abandonner aux flammes Notre Dame de Paris faute de surveillance, et de laisser saccager une église par jour ?

Qui a-t-on consulté avant de supprimer les écoles et de les remplacer par des garderies en demi-pension, avec distribution du baccalauréat entre deux récrés ?

Qui a-t-on consulté avant de décréter que les masques ne protégeaient pas d'une épidémie et qu'il valait mieux tous les détruire ?

Qui a-t-on consulté avant de confier l'achat de vaccins à une autorité étrangère sans mandat à ce titre d'aucun traité ?

Qui a-t-on consulté avant d'interdire les voitures, de laisser les scoots et les trottinettes faire des rodéos entre les piétons ?

Qui a-t-on consulté avant de laisser des bandes venues de nulle part saccager notre pays, occuper ses quartiers, imposer leurs lois ?

Du temps de Mérovée, et pendant les siècles suivants, il y eu pareillement une disparition  du pouvoir civil, un délitement des institutions, un éclatement des territoires et un repeuplement d'étrangers qui allaient devant eux, sans que le suffrage de quiconque ne soit appelé à intervenir.

Cela a fait la France. Mais ensuite la France a créé et répandu une civilisation.

Que les apôtres de la démocratie participative qui méprisent cordialement le suffrage universel cessent de se lamenter et de s'offusquer de l'abstention. Ils appartiennent déjà à un autre monde. Celui d'après. Le leur.

Les électeurs font la grève ! C'est bien leur tour.
SAINT-MICHEL
SAINT-MICHEL

Messages : 14
Date d'inscription : 05/12/2019
Age : 66
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum