POUR LA FRANCE ET POUR L'HONNEUR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

2021/09/01 Notre situation est-elle irréversible ?

Aller en bas

2021/09/01 Notre situation est-elle irréversible ? Empty 2021/09/01 Notre situation est-elle irréversible ?

Message par Dharma Mer 01 Sep 2021, 19:13

NOTRE SITUATION EST-ELLE IRRÉVERSIBLE ?


La Rentrée est là.
Le COVID-19 aussi.
Macron également.
Actuellement, il semble vouloir boucher des trous, colmater des brèches, un peu partout. Tout au moins c’est ce qu’il tente de faire croire en fin de quinquennat, car malgré le message qu’il tente de faire passer « JE connais, JE sais, et JE maîtrise », on le sent fébrile. Il fait ce qu’il peut, l’actuel jeune locataire de l’Elysée. Mais là où nous en sommes, comment pourrait-il renverser une situation qu’il a laissé s’instaurer depuis des années ?
Cette semaine, il se rend à Marseille suite aux incidents que tout le monde connaît.
Mais en réalité, que va-t-il y faire ? En trois jours ?
Régler les problèmes ?
Remettre l’ordre là où il n’est plus depuis longtemps ?
Distribuer – encore – de l’argent, sortir quelques millions – ou centaines de millions, voire de milliards comme annoncé ce soir – d’Euros de la caisse de l’État (donc de notre poche), à fonds perdus, caisse qui va bientôt se trouver à sec, à cause du « quoi qu’il en coûte » ?

Parlons-en justement de Marseille.

La France médusée sait maintenant qu’il va bientôt s’agir d’un territoire perdu. Perdu, en soi, en valeur absolue. Et comme on dit, « territoire perdu de la République ». Les reportages nous montrent maintenant suffisamment les jeunes racailles filtrer l’accès aux quartiers qu’elles contrôlent, accepter ou refuser l’accès en vérifiant l’identité de quiconque.
Le Français moyen se rend-il compte de l’énormité de la chose ? Des gamins, souvent en rupture de scolarité, qui mettent en place des « points de contrôle », qui ont le culot d’exiger votre carte d’identité si votre tête ne leur revient pas, et qui font appel au « gérant » en cas de litige !
Un « gérant » ? Votre quartier, votre immeuble, seraient-ils devenus de vastes supermarchés des trafics en tous genres, à commencer par celui de la drogue ?

Et ces contrôles, ces fouilles illégales de vos véhicules, choqueraient moins nombre de nos concitoyens que celles effectuées par nos forces de l’ordre !
C’est à ne pas y croire !...
Naturellement, il s’agit pour cette faune de préserver leur commerce, par tous les moyens, y compris maintenant par les armes à feu. On sait que ce commerce génère d’énormes profits, sans peut-être pouvoir en faire l’estimation avec précision. Sauf, semble-t-il, ce chiffre ahurissant d’un million d’Euros par jour rien que pour la ville de Marseille !
Oui, vous avez bien lu : un million d’Euros / jour ! Chiffre annoncé hier matin sur CNEWS.

La question qui se pose maintenant est donc la suivante :
Comment sauver la ville de Marseille, comment stopper toute cette délinquance ?
Certains, entendus hier, établissent un parallèle, plutôt hardi, avec Kaboul :
« A Kaboul, c’est la loi de l’islam qui règne. A Marseille, c’est la loi de la drogue. »
Si rien n’est fait, maintenant, immédiatement, avec force, sévérité, sans états d’âme, les ravages de cette pestilence risquent fort de gagner d’autres villes, d’autres régions, et c’en sera fini de l’équilibre de plus en plus précaire de notre société, et des acquis de notre civilisation et de nos traditions.
Déjà, en 2016, François Hollande n’avait-il pas parlé de « sécession » et de « partition » ?

Les migrants ? « On ne peut pas continuer à avoir des migrants qui arrivent sans contrôle, dans le contexte en plus des attentats.» La sécession des territoires ? «Comment peut-on éviter la partition? Car c'est quand même ça qui est en train de se produire : la partition.»
Le Figaro, 12/10/2016

D’ailleurs, avec des exemples comme le Jardin d’Eole à Paris, après la colline du Crack c’est le jardin du Crack, avec la drogue, les dealers qui s’affichent en plein jour, la délinquance grandissante, les violences aux personnes car les riverains connaissent et subissent l’insécurité également grandissante, on peut se demander où est passé l’État ?
Les chaînes télévisuelles parlent maintenant jour après jour d’incompétence et de démission du Gouvernement.
Bien sûr, il faut être lucide.
Lisez ou relisez donc « La France orange mécanique » de Laurent Obertone, dont il a été rendu compte sur notre site en Juin dernier.

Franchissons maintenant l’Atlantique et changeons de continent.

Aux États-Unis, sévissent la « culture Woke » et le « Black Lives Matter ».
Ces deux courants sont-ils dissociés ou sont-ils interdépendants, fonctionnent-ils en synergie ?
Rappelons juste, pour ceux qui l’auraient oublié, que le mouvement Woke (« éveillé ») à l’origine né dans les campus américains, reflétait un état d’esprit militant pour la protection des minorités. Depuis, il a été complètement dénaturé pour asseoir une certaine dictature de minorités (noires) contre les structures intellectuelles et universitaires (blanches).
Et demain ?

Une enquête a montré l’existence des connexions chinoises derrière les réseaux anti-Trump : s’agit-il d’un sombre dessein politique, qui n’a rien à voir avec la lutte contre le racisme ? S’agit-il d’une manœuvre tendant à se généraliser dont le but serait la déstructuration des sociétés occidentales ?
L’action se base non pas sur la valeur de l’être humain, mais sur la couleur de sa peau, en utilisant des moyens visant à générer des réactions haineuses.
Lorsqu’on voit aux USA des manifestations ou des défilés mélangeant groupes dits « racisés » (!), « Black Lives Matter », agitateurs antifas, scandant des slogans du type « tout brûler », peut-on prétendre que les motivations étaient autres que la violence, aveugle, uniquement dirigée contre les institutions ?

Notons au passage que cela va de pair avec le déboulonnage des statues, dont SAINT-MICHEL nous a parlé dans son article du 06/11/2020.

Au passage encore, notons que bien que l’idéologie en vogue nous répète inlassablement qu’il n’y a pas de races, jusqu’à vouloir faire entrer cela dans l’alinéa 1 de l’article 2 de notre Constitution de 1958, et ceci à l’intention du Gaulois ancestral et réactionnaire, en revanche, on admet sans frémir l’utilisation des termes « racisé », « racialisme » (qui est une perversion de l’antiracisme) … lorsqu’il est prononcé … par les non Gaulois.

Enfin, dernier point, il faut savoir qu’après la seconde guerre mondiale, le mot race apparaît dans presque toutes les Constitutions, française et étrangères, en réaction contre le nazisme, et pour condamner la discrimination.
On pouvait donc lire partout, peu ou prou :

« Tous les citoyens sont égaux devant la Loi, et égaux en droit sans distinction de sexe, de race, de nationalité, de langue et de religion ».

Nous en sommes donc rendus maintenant devant l’absurdité de l’évolution de l’Histoire, car on constate que tous les citoyens ne sont pas égaux quant à l’utilisation du mot race, ni même de son concept.

Chez l’Oncle Sam, on sait que pendant quatre ans, le leitmotiv déclaré a été de chasser Trump du pouvoir. Or, aujourd’hui, c’est Biden qui est au pouvoir, pourquoi la tension ne diminue-t-elle pas, alors que les options de son gouvernement sont autres que celles de son prédécesseur ? Alors, quel est leur véritable objectif ?
Certains préconisent de s’intéresser d’un peu plus près aux connections existant entre ce mouvement Black Lives Matter, des réseaux chinois et des groupes anti-Trump.

Il est clair que Black Lives Matter n’est pas un mouvement pacifique. Et le résultat va surtout être de monter les Africains contre d’autres groupes humains, en utilisant des arguments racistes, lesquels sont repris à la volée par des groupes colorés que l’on a vu manifester avec outrance dans nos rues, d’ailleurs sans autorisations préfectorales, et néanmoins sans être sanctionnés.
Mais un racisme à l’envers, que la bien-pensance l’admette ou pas, elle qui prône la repentance, la culture de l’excuse, l’auto-discrimination.
Et le genou à terre.

Ce que nous ne ferons jamais !

Dharma
Dharma
Admin

Messages : 157
Date d'inscription : 17/11/2019

Voir le profil de l'utilisateur

sly, LECLERC et REP JCB aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum