POUR LA FRANCE ET POUR L'HONNEUR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

2021/11/12 France, ton pays fout le camp !

Aller en bas

2021/11/12 France, ton pays fout le camp ! Empty 2021/11/12 France, ton pays fout le camp !

Message par Dharma Ven 12 Nov 2021, 07:52

France, ton pays fout le camp !

« Eh ! la France, ton café fout le camp. »
Phrase célèbre prononcée par la Comtesse DU BARRY (1743-1793), s’adressant à Louis XV.

Alors, que l’on me permette de la paraphraser en l’adaptant au triste état de la France aujourd’hui.

Jeanne Bécu (la Comtesse DU BARRY) a beaucoup « vécu », avant de se retrouver au centre des intrigues de la cour. Son éducation chez les sœurs ne l’a pas débarrassée d’un parler peu protocolaire et les courtisans collectionnaient ses perles pour se moquer de cette fausse noble. Ainsi, elle traitait le roi comme un valet de comédie, l’appelant « la France » et le tutoyant. Occupée à se poser des mouches devant sa psyché quand l’infusion en bouillant tomba sur le feu, elle aurait crié cette fameuse phrase, souvent citée.

Assurément dite, elle fut sans doute plutôt adressée à un valet de pied au service de la favorite de 1770 à 1772, alors même qu’elle se faisait lutiner par le roi, lequel valet s’appelait justement La France, par dérision.

Mais revenons à notre triste quotidien, et procédons à une petite énumération de faits que seuls les bobos parisiens et la presse aux ordres se permettent de qualifier d’incivilités :

En Seine-et-Marne, à Savigny-le-Temple, policiers menacés de mort. Des tags promettent des « primes » pour qui les violerait ou les décapiterait, des primes en numéraire pouvant aller jusqu’à des niveaux, sinon des sommets, très importants.

A Fréjus, des tags menacent des riverains comme des policiers.
A Cannes, des policiers sont attaqués au couteau.
A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), deux policiers sont agressés par une quinzaine de personnes après un contrôle routier.
Un peu partout en France, les agressions directes aux forces de l’ordre se multiplient, de plus en plus avec l’intention manifeste de tuer, de « tuer du bleu ».
Depuis des mois, on ne compte plus les agressions directes de policiers aux mortiers d’artifice.
Très récemment, le 3 Novembre dernier, a lieu une tentative de meurtre par quatre individus « de type africain, connus des services de la Justice » (d’après Le Figaro) à l’encontre d’un policier en civil qui regagnait son domicile après sa journée de travail. Et bien sûr, avec l’apostrophe suivante, toujours d’après Le Figaro du 03/11/2021 :
« On sait où tu travailles et où tu habites, t'es un sale flic de merde. Qu'est-ce que tu viens faire dans notre secteur ? ».
Les syndicats de policiers se plaignent continuellement sans qu’ils aient le sentiment d’être réellement entendus :
« Il n'y a plus de scission entre la vie professionnelle et personnelle », se désole de son côté la déléguée nationale du syndicat Unité SGP police-Force-Ouvrière, Linda Kebbab. « On le voit avec les tags ces derniers temps. Ces types ont nos noms, nos adresses, ils se partagent nos photos et celles de nos familles sur les réseaux sociaux. »

Quelques commentaires glanés çà et là :

« Tout va bien au Frankistan, l'urgence pour Darmanin étant de durcir encore la législation pour les détenteurs légaux d'armes. Les chances peuvent dormir tranquilles dans leurs cités, kalashnikov sous l'oreiller. »

« Encore et toujours les mêmes, " DES CHANCES POUR LA FRANCE " comme toujours !! »

« Pourquoi ils en parlent pas aux infos ?!🤔 C fou ce système et des gens croient encore que Marine amènera le chaos je tiens à vous dire qu'il est déjà là ... »

« Dans n'importe quel pays hors U.E. le policier aurait tiré, mais bon après 20ans de gauche voilà ce que ça donne. PS: les agresseurs sont toujours norvégiens mais bon pas d'amalgames »


Ces quelques commentaires ne sont que le reflet de tous ceux que l’on peut lire sur les réseaux sociaux.

Tout semble bien foutre le camp en notre beau pays. Enfin, dans notre cher pays qui était si beau il y a encore quelques dizaines d’années, avant que ne déferlent des hordes d’aliens et de racailles, avant que ne sévissent les bobo-collabos tous unis dans leur fascination pour les natifs des régions du sud-méditerranée.

Malheureusement, si l’insécurité permanente est vécue au quotidien pour un nombre grandissant de nos concitoyens – et non pas un « sentiment d’insécurité » comme le prétendent autant le Président que le Garde des Sceaux – les Français connaissent bien d’autres problèmes dont les solutions tardent à se manifester :

• Flux migratoires non maîtrisés…
• Pouvoir d’achat pour le moins insatisfaisant : 15ème rang européen…
• Lois et décrets considérés comme liberticides, comme tout ce qui concerne les tireurs sportifs…
• Drogue qui circule en quantité au vu et au su de tous…
• Zones de non droit…
• Trafic souterrain d’armes de guerre…
• Quasi impunité des racailles…
• Pression islamiste : accommodements raisonnables, porc dans les cantines, horaires de prières, voile islamique, burkini, …
• Laxisme de la Justice en qui les Français accordent de moins en moins leur confiance…

Sans compter l’image de la France flétrie par celui-là même qui devrait la défendre.
Et pour ce qui concerne la confiance :

Qui croire lorsqu’un ministre fait une déclaration le dimanche qui est contredite dès le lendemain par le chef de l’Etat ?

Qui croire lorsque le 26 Août le ministre de la Santé affirme que le PASS sanitaire ne sera pas conditionné à une troisième dose de vaccin, et que le 11 Novembre, le chef de l’Etat déclare que le 15 Décembre une troisième injection sera obligatoire pour avoir ce fameux PASS sanitaire ?

Et tout cela pour un vaccin qui n’empêche nullement d’être contaminé par le Covid et de le transmettre !

Et d’ailleurs, ce PASS est-il fait pour s’assurer de la protection de l’individu face au virus ou pour lui permettre d’aller au restaurant ?

Pour terminer, quelle est la véritable raison de la pression gouvernementale pour la troisième injection vaccinale, mentionnant explicitement le Pfizer ? Pourquoi donc avoir un budget de deux milliards d’Euros comme on l’apprend sur BFM Business du 20/08/2021 :

« Le gouvernement prévoit un budget de deux milliards d'euros rien que pour les achats de nouvelles doses l'an prochain, soit une centaine de millions d'unités. Bien plus que nécessaire si on se contente d'un rappel pour les plus fragiles, comme il est actuellement prévu. »

Alors, pourquoi cette frénésie ? Pourquoi cette date si proche du 15 Décembre prochain ?
Ajoutant à cela le port du masque de nouveau imposé aux enfants à l’école, d’aucuns suspectent le gouvernement de vouloir instiller la peur dans l’esprit des Français. Sont-ils dans l’erreur ?
Dharma
Dharma
Admin

Messages : 168
Date d'inscription : 17/11/2019

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum